forum KIMBDHELIRANT

Nous sommes une bande farfelue mais très sérieuse qui souhaitons pouvoir nous parler et nous retrouver en toute convivialité...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les boulettes à Bala...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
léni



Messages : 10700
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Ven 21 Oct - 15:53

Je pense avoir fait le tour des perles de bala sur le fil de Françoise....je suis juste déçue de ne pas avoir retrouvé le récit du retour de Bala en train par un soir de tempête....Mr Bala l'attendant à un endroit de la gare et elle à un autre ...puis retour en voiture sous les bourrasques de vent et les vagues de pluie...avec arrêt devant la pizzeria fermée alors que le frigo vide les attendait Twisted Evil

Bala ...si tu as une idée de la date de cette soirée...et si tu te souviens l'avoir posté chez Françoise
Revenir en haut Aller en bas
tad-kozh99

avatar

Messages : 3132
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 64
Localisation : Bro-Dreger

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Ven 21 Oct - 16:55

Merci Léni pour ces perles vapotesque de Dame Bala. écroulé...

Cela me fait penser à une autre personne du grand forum, qu'hélas l'on ne vois plus mais qui avait aussi une belle plume Mme Patachoux

Revenir en haut Aller en bas
Isa



Messages : 1407
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 56
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Ven 21 Oct - 17:12

Quelle patience Léni ! J'admire ! bisou

De bonnes tranches de rire en relisant tout ça... écroulé... écroulé... écroulé... écroulé... écroulé...
Revenir en haut Aller en bas
http://handinegalite.blog4ever.net/
léni

avatar

Messages : 10700
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 51
Localisation : Breizhonie

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Ven 21 Oct - 17:42

J'y ai quand même passé 2 heures émo

Tu as raison Tad....Patachoux a aussi une plume bien fine Tu peux la lire sur un autre forum de vape plus intimiste que fréquente aussi Madcat

Le "problème" de Patachoux c'est qu'elle possède un magasin de vape à Pont-l'Abbé et qu'il devenait tendancieux (par rapport aux autres vendeurs) qu'elle continue à poster sur le grand fofo à seul titre de membre ..elle a préféré se faire discrète
Revenir en haut Aller en bas
Petite Souris
Admin
avatar

Messages : 13000
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 60
Localisation : Naninne/Belgique

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Ven 21 Oct - 19:41

De réelles perles...je me souviens du frigo vide après la pizzeria...

Bala, tu devrais faire un recueil avec tes boulettes écroulé...

_________________
"C'est impossible dit la Fierté
C'est risqué, dit l'Expérience
C'es sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur."

William Arthur Ward
Revenir en haut Aller en bas
http://souricette.forumactif.com
léni

avatar

Messages : 10700
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 51
Localisation : Breizhonie

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 23 Oct - 16:29

On ne s'en lasse pas Krapette



c'est pas gagné mais bon...

Messagepar Baladina » mer. 26 nov. 2014, 21:07
Coucou la team :D

Juste eu le temps de sortir du train pour monter dans le bus !!!

Tout rattrapé mon retard de lecture Laughing Laughing
Sauf pour les extraits des écrits de Thierry que nous a gentiment fournis Isa et que je n'ai même pas encore parcourus. Je me les garde pour plus tard.
Pour contrebalancer, j'ai piqué toutes les confiseries qui traînaient après les petits déj' et plateaux divers offerts :D Je ne vous avais pas prévenus ? Faut rien laisser traîner, j'adore picorer et j'ai un estomac d'autruche.

Pour rester dans la philosophie, me demande d'ailleurs si j'ai seulement son estomac à ce volatile :D Ce regard langoureux qui s'ouvre sur un vide sidéral....

Image

Mince..... Laughing C'est bien moi ! Z'avez vu ? Y'a même notre bus dans le fond !!!

A part cela, je n'ai pas vraiment le temps de vous raconter mon retour vers mes humides pénates.

Quand il pleut en Provence, il pleut. Ben, hier soir, il pleuvait. Même qu'à ce stade on ne parle plus de pluie ni d'averses mais de mousson. Et a priori il n'y a pas de mousson sous nos latitudes :? Donc, j'ai du rêver. J'ai du rêver également qu'on a mis 2 heures pleines pour faire 5km....

M. Bala était venu me chercher à la gare. La soirée des retrouvailles a brillamment commencé quand je suis sortie du train sous des trombes d'eau et tout au bout d'un quai non abrité. Ben oui : les architectes ne se sont pas encore aperçus que quand il pleut, il pleut sur la région.
Ils estiment qu'il doit pleuvoir uniquement dans un périmètre bien délimité et donc pas sur tout le train... C'est pour cela que ces forts en thème ont décidé, une fois pour toutes et pour toute la France qu'il ne fallait abriter qu'une partie des quais.
Pour ma part, j'ai remarqué exactement le contraire : à chaque fois que je descends d'un train et qu'il pleut, ben je prends la sauce.... Donc, je peux affirmer haut et fort qu'il pleut SUR TOUTE LA LONGUEUR DU TRAIN Evil or Very Mad

Trempée en trois secondes, les yeux larmoyants (j'avais pas mis le mascara waterproof Crying or Very sad ) je me suis engouffrée dans le premier escalier souterrain venu et je me suis retrouvée... En fait, je ne me suis pas retrouvée du tout Evil or Very Mad Ma petite valise et moi même nous sommes arrivées, désemparées, devant une porte qui ouvrait sur je ne sais quoi (on ne voyait pas à 5 mètres tellement l'eau cravachait) mais en tout cas pas sur le trottoir que je connais bien. Ni dans le hall d'une gare que je croyais bien connaître Evil or Very Mad

Demi-tour. Tiens ! Un petit couloir, là sur la gauche que je n'avais pas vu. Allez, hop : je demande à ma valoche si elle est d'accord (pas de problème me répond-elle, si tu te débrouilles pour ne pas me laisser tomber) et on suit le souterrain en question. C'est bizarre quand même parce qu'on est seules, elle et moi. Personne n'a suivi ce chemin Shocked Je suis un peu étonnée parce qu'un TGV qui arrive se décharge de plusieurs dizaines, voire centaines de voyageurs.... Pour tout dire, je suis même assez peu rassurée . Ce qu'il est long ce couloir !!! Des marches, maintenant Evil or Very Mad . Qui montent. Puis d'autres marches. Qui descendent. J'en ai marre, moi ! Elle commence à me peser ma compagne d'infortune : heureusement pour elle qu'elle transporte mon matériel de vape sinon, je crois que je l'abandonnerais, là, tout de suite et stop à la galère Twisted Evil

Enfin, j'arrive à une porte qui donne sur une rue. Chouette, le ciel (enfin la flotte en tout cas) est avec moi : elle est ouverte. Trottoir bien aimé, je te retrouve et je distingue même les lumières de la gare, sur la gauche, là-bas, à 200 mètres au moins Shocked
Valoche : roulettes en position. OK. On prend le départ pour une course de moins en moins effrénée au fur et à mesure que les mètres puis.... les demi-mètres, puis...les centimètres défilent ....

RAAAAH ! Aaaaaaïe ! RAAAHHHH ! J'ai du trop fumer dans ma vie, moi ! RAAAHHHH ! Ai pas encore tout éliminé... RAAAAHHHHH! Je regrette, oh oui, je regrette de ne pas avoir connu la vape plus tôt !!! RAAAAAAAH...

J'arrive enfin dans la gare.
Flop.... RAAAAAAH Flop. Pas totalement étanches mes chaussures.

Légèrement défaite par l'effort fourni, ne me reste plus qu'à trouver le Chéri qui doit m'attendre quelque part.
Bondée qu'elle est la gare. Je cherche, je cherche. Yesss !!! Il est là bas, je reconnais sa veste et son allure.
Nan, mais, KESKIFOUT ? C'est pas vrai ça : il se tire :o Il s'éloigne de moi, sans me voir. Evidemment, mais il est bête aussi : il m'attendait à la sortie du train ! C'est pas malin quand même Evil or Very Mad Il me connaît : il devait bien se douter que je me débrouillerais pour arriver... par l'entrée de la gare ! Nan mais, j'vous jure !

Au prix de quelques pieds malmenés (foutues roulettes !) je le rejoins. Il ne comprend absolument pas d'où j'arrive. C'est pas demain la veille que je vais lui avouer m'être paumée sur un quai de gare ! Je lui explique juste que j'ai pris une "petite" sortie parce que j'aime pas la foule :emo: Il avale le bobard. Quelque part, il est rassuré car il croyait que j'avais raté l'arrêt ! Pfffffftttttt. et qu'il allait être obligé d'aller me récupérer à Nice.

Direction la voiture qui est dans un parking couvert mais que l'on ne peut rejoindre que par l'extérieur. Sous la flotte.
Perso, je m'en fous car je dégorge déjà comme une éponge. Mais LUI, ça l'énerve.

Nous tombons d'accord au moins sur une chose : les architectes sont des c...s Razz

Il s'installe au volant et commencent les grandes manœuvres :
Prélude : elle est où la sortie ????
Andante : on fait comment pour sortir une voiture normale de cette cochonnerie de parking prévu pour engins lilliputiens avec des rampes à angles droits et proéminents qui semblent ne pouvoir être empruntées qu'en marche arrière ? (Petite explication demandée de ma part car perso, cela se passe nettement moins bien quand je suis en marche arrière. Réponse du conducteur -homo sapiens, je le rappelle - : "Beaucoup plus manoeuvrante en marche arrière, une voiture :o :? ")
Allegro : On est enfin à l'air libre. Enfin, cela c'est une clause de style car on a bien l'impression qu'il est liquide, l'air. Bien simple si on n'était pas si nombreux et s'il n'y avait pas autant de feux rouges allumés tout partout, on pourrait croire qu'on est directement sortis en mer !!!

Voilà. Et les deux heures pour les cinq kilomètres, on les a fait en fanfare car, déjà que Môssieur n'est pas super calme... Là je préfère ne pas vous raconter. Sachez seulement qu'heureusement toutes les vitres de toutes les voitures étaient fermées et donc, j'étais la seule à entendre les mots fleuris de l'homme :? et que je me suis mise à furieusement vaper tout en cherchant fébrilement des boules Kiès dans mon sac à main, même en sachant que la recherche était inutile puisque je n'ai jamais utilisé ce genre de choses :mrgreen:

La vape m'a aidée. C'est bien la vape Laughing Laughing

Je vous raconterais peut-être l'épisode qui a suivi immédiatement et que l'on pourrait appeler "Sur les traces du pizzaïolo" :mrgreen:

J'ai été trop longue, je m'en excuse mais tant pis Laughing

Bisous mouillés (encore ce soir) à toutes et tous que je suis si contente de retrouver après ma semaine d'abstinence de vous tous.





c'est pas gagné mais bon...
Messagepar Baladina » dim. 30 nov. 2014, 19:11
Comme promis.... tant pis pour vous Laughing Laughing Laughing


Donc je nous vous ai laissés dans une voiture en train de voguer vers mon chez nous. :?

Entrée en matière un tantinet laborieuse mais j'ai toujours eu du mal avec les transitions, surtout quand je me suis arrêtée impromptu et que je reprends le fil quelques jours après.

Remarquez qu'à défaut d'être élégante, la phrase en question est explicite et descriptive à souhait.

- Je : narratif.
- nous : M. Bala qui tient le volant et moi en passager (cherchant activement dans son sac et dans la vape la force de caractère nécessaire pour s'extraire d'un monde hostile fortement sonorisé par un homme extrêmement mal embouché à ce moment précis)
- vous ai laissés : là, je sais plus bien pourquoi mais il me semble que le post était déjà long et qu'en plus, j'avais faim...
- dans une voiture qui vogue : ben oui, avec les quantités de flotte qui arrivaient aussi bien par au-dessus que par en-dessous, le terme me semble suggestif !
- vers mon chez nous : A cet instant précis, assourdie par les vociférations féroces du Chéri, j'envisageais le divorce. Avec comme motif le harcèlement à coups de décibels en lieu confiné et un bon avocat, je suis sûre que j'aurais pu obtenir la maison pour moi toute seule ! D'où le "mon".Seulement, l'affaire n'étant pas encore conclue (ni même engagée), cela était encore "chez nous".

Que d'eau ! Comme a du dire Ulysse en mouillant sa première barboteuse dans la mare qui s'étendait devant chez lui. A noter qu'il avait désobéi à sa Môman car elle lui avait interdit de s'en approcher. Mais, la suite de son histoire à lui prouvera qu'il n'avait rien à faire des remontrances féminines... Les sirènes chanteront en vain et la pauvre Pénélope en fera les frais...

Donc, M. Bala réussit à nous pointer dans la bonne direction et on suit le flot. Au propre comme au figuré. Une marée de feux de positions rouges. Les clignotants, d'usage déjà très restreint d'ordinaire par chez nous, avouons-le, ont été complètement abandonnés par tous. En l'occurrence, ils sont totalement inutiles car personne ne peut se désemboîter des files de bagnoles qui se serrent les unes contre les autres, quitte à se froisser.

De temps en temps, le bloc entier de voitures dévie un peu pour ne pas se saborder sur un bas-côté invisible sous les 50 cm de flotte boueuse piégée dans les points bas de la route.

Enfin, on passe notre petit port. Notre corniche à nous que j'adore prendre d'habitude. Pis notre chemin en pente (on a un peu l'impression d'être des saumons en train de remonter le courant). Pis la maison.
Ouf! Ouf! Ouf!
Pis le frigidaire. Parce que j'ai comme un petit creux qui part de l'estomac mais commence à me monter à la tête. C'est que je n'ai rien manger depuis ma tartine matinale, moi !
J'ouvre la porte dudit frigo. Puis je la referme. Très vite. :o
Pas possible : j'ai mal vu. Embarassed
Je rouvre tout doucement, pour que rien ne puisse s'en échapper. Je glisse un oeil à l'intérieur.... Shocked
Non. Ma première impression était la bonne : les clayettes sont tellement vides que le Sahara, en comparaison, est surpeuplé. Et moi, je mangerais un chameau.
Mais là, rien. Zéro. Vide.
Cela me donne une idée du néant galactique.
J'entends alors une voix qui semble marmonner quelque chose. C'est M. Bala qui, ayant retrouvé son calme, LUI :mrgreen: , me dit des mots qui se frayent un chemin vers le lobe gauche de mon cerveau sous alimenté.

"Y'a plus rien à manger, je te l'ai dit dans la voiture, mais tu n'as rien voulu entendre"

Ah.
Parce que Môssieur, à part les hululements furibards qui m'ont anesthésié les tympans, a prononcé des mots cohérents dans la voiture ????

- Tu as fini tout ce que je t'avais laissé ?
- Oui. Une semaine que tu es partie, quand même. 8-) Mais il reste des glaces dans le congélo. Ca, j'ai pas eu envie.

Vrouuuuuuummmm ! Je mets le turbo pour aller récupérer mon précieux dans le sac. Je m'y cramponne et pufff ! Puuuuuufffffff !

- Pas eu l'idée d'aller faire des courses ????
- Ben non... tu rentrais....

Pufffffffffffffff ! Et après, on dira que les hommes et les femmes sont également doués de raison.

Que nenni ! En fait les raisons des unes sont les excuses des autres !

Et il en remet une couche : "On pourrait peut-être se faire livrer une pizza !!!!" :o

Allons bon ! Maintenant il veut noyer mon pote pizzaïolo !

Ben voyons ! (Puffffffffff !) Remarque, on pourrait la jouer à la Moïse : s'il la mettait dans un panier Evil or Very Mad à la sortie de son camion, peut-être qu'elle aurait des chances d'arriver devant notre porte ? :mrgreen: Hein ? :mrgreen: Parce que, sincèrement, avec le scooter habituel, j'ai des doutes... Evil or Very Mad

Nous voilà donc repartis en tuture. Avec un troisième passager : le chien qui, fou de joie de me revoir, ne veut pas me lâcher et s'est arrimé à mes jambes, au risque d'ailleurs de me faire choir dès que je déplace un pied .

Chacun est très occupé.
M. Bala a les deux mains sur le volant.
Le chien se tient en équilibre, deux pattes sur le siège arrière, les deux autres sur mon dossier car il tente de lécher tout ce que j'ai le malheur de laisser dépasser.
Moi, je vape d'une main en tapotant dextrement de l'autre sur mon téléphone pour prévenir le pizzaïolo de notre débarquement prochain.

Y freine, maintenant ! Evil or Very Mad
Bah ! Pour une fois, il a raison de faire ce qu'il fait.
Parce que sans le coup de pédale, il aurait sûrement abîmé le caneton jaune fluo qui a surgi devant nous. Le caneton en question se révèle être de la Municipale. Il bat des ailerons tant qu'il peut devant sa voiture ornée d'un joli feu bleu tournoyant....

Bon. La corniche est barrée. De plus, Rachid ne répond pas au téléphone.
Voui, mon pizzaïolo préféré s'appelle Rachid et il fait une pizza kebab, avec de la salade dessus : c'est celle que nous préférons.

MAIS ce soir, pas de (puffff ! puffff !) pizza Kebab. Rachid doit être retourné chez lui depuis un moment et son atelier fermé puisque ce soir aucun client ne peut venir.

On recule afin de faire demi-tour. Machinalement, je me décale sur mon siège et je me retourne pour regarder par la lunette arrière. J'avais oublié le Toutou et son idée fixe : me prouver baveusement son amour indéfectible. Razz
Sa langue m'uppercute d'abord le menton avant de lifter mes narines vers le haut du front, nettoyant au passage le mascara qui restait sur mes cils.

Y 'a pas à dire : la soirée continue bien....

En même temps, si cela m'avait donné envie de vomir (ce qui n'est pas le cas), vu que mon estomac est vide depuis ce matin... j'aurais pas sali la voiture. 8-)

On a bien dit qu'il fallait voir le bon côté des choses, non ?

Paf! L'artiste du volant (presque silencieux pour une fois) prend la tête de l'expédition et décide de changer de crèmerie. Il appelle ses souvenirs à son aide et déclare savoir où aller.
Etant donné la direction prise (petite route qui grimpe à travers les arbres), moi, je crois qu'on va plutôt bouffer des châtaignes crues si elles n'ont pas toutes été ramassées. Et encore... je sais qu'il n'y a pas de châtaigniers dans le coin.
Idea Ou alors, des champignons ! Il a décidé d'aller aux champignons !!!!
AAAAAHHHHHH ! Il a compris que je voulais divorcer et prendre la maison : il préfère donc tenter de me noyer et, si cela ne marche pas, de m'empoisonner au champignon mortel !!!!

Ben non, tiens, Embarassed on retrouve des maisons puis la petite boulangerie où l'on venait parfois (quant on ne connaissait pas encore le quartier et les commerçants les plus proches).
On arrête le char. Et on scrute. On scrute du noir car la boutique n'a pas un lampion d'allumé. Au milieu de la vitrine, on distingue un petit panneau. FERME LE MARDI.

J'entends un gémissement : c'est moi qui l'ai poussé.

On se regarde. On se comprend : retour au bercail !
Une fois la décision prise, c'est presque soulagés que nous prenons le chemin du retour.
Pas grave : on volera quelques croquettes au chien et on se les trempera dans la glace au caramel qui reste....

Et là, brusquement, sur la gauche, que voit-on, tout illuminé ? UN CAMION A PIZZAS !!!!
On le connaît pas celui-là mais on s'en moque.

Après, tout s'est bien passé.
Enfin, tout s'est passé normalement. Rolling Eyes
C'est à dire qu'on n'a pas réussi à se mettre d'accord sur le choix d'une pizza.
Donc, on en a pris deux.
Comme M. Bala en a commandé une grande (il m'a avoué par la suite s'être trompé), moi aussi.
On a attendu leur confection un grand quart d'heure. A se geler les extrémités dans la voiture.

Retour maison. :emo:

Dégustation... Là, on avait trop faim pour tout jeter immédiatement. Parce que nous soupçonnons le gargotier de ne pas avoir utilisé le quart d'heure d'attente à confectionner nos pizzas mais, au mieux, à les décongeler.

Enfin, nous n'avons pas été malades. :D
Pis faut que je rachète de la glace au caramel.
Et des croquettes pour mon poilu à quatre pattes : même lui qui en est si friand d'habitude n'a pas voulu de pizza !

Elle est pas belle la vape ?



Revenir en haut Aller en bas
Petite Souris
Admin
avatar

Messages : 13000
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 60
Localisation : Naninne/Belgique

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 23 Oct - 16:39

Ne viens plus nous dire que tu n'as pas de talent pour faire VIVRE par écrit des situations hilarantes...

Je m'en souvenais un brin...mais là, en relisant...le tout...ce sont effectivement des petites perles... bisou

Merci...
Itou Léni de t'en être remember...

_________________
"C'est impossible dit la Fierté
C'est risqué, dit l'Expérience
C'es sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur."

William Arthur Ward
Revenir en haut Aller en bas
http://souricette.forumactif.com
Isa



Messages : 1407
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 56
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 23 Oct - 17:00

écroulé... écroulé... écroulé... écroulé... écroulé... écroulé...

Sacrée Bala !

Merci Léni bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://handinegalite.blog4ever.net/
Fripili

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Lun 24 Oct - 12:33

Merci pour la collecte!!!
Revenir en haut Aller en bas
Baladina

avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 12:35

Voilà, voilà. Là, je viens d'en faire une de boulette.

J'admets : c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
J'explique : j'aurais jamais du aller chez l'ophtalmo en même temps que Môssieur.

Lui, il est miro de naissance.
Moi, je le suis depuis que j'ai appris (hasard total il y a une bonne trentaine d'années) que ma vue n'était pas aussi excellente que je le croyais. A l'époque, je m'étais juste rendu compte qu'il ne fallait surtout pas que je conduise la nuit et que le soleil, quand il y en avait, me gênait assez vite.

Aucune incidence sur mon moral passe que, à l'époque, j'étais à Paris : le bus le métro et toussa...

N'empêche, le spécialiste me recommande de porter des lunettes scratch J'y vais. A reculons, mais j'y vais. Poussée par l'homme de ma vie qui, en l'occurrence a failli causé ma mort M.Vert

En effet, lâchée dans les rues de la grande ville avec, sur le pif, ma  première paire de binocles, la première chose que j'ai faite c'est que j'ai fortement appuyé, le corps en avant, sur la porte du magasin pour m'enfuir...Heu, sortir.
Seulement, la porte, elle n'était pas là où je la voyais. Mais beaucoup plus loin émo De tout manière, cela n'avait pas d'importance car, en plus,  elle était ouverte. Emportée par mon élan, je me suis arrêtée (affalée) sur la bagnole garée devant la boutique (En tout illégalité d'ailleurs !)
L'opticien sort de sa boutique   Applaudissements m'aide à me relever   Suspect  et me demande si j'ai bu drunken Nan, là j'invente.
Au contraire, l'affreux me dit que " C'est tout à fait NORMAL !"

Ooookkaaaay ! Moi je croyais qu'il y avait comme un petit souci Rolling Eyes Mais si l'homme de l'art le dit, c'est qu'il doit avoir raison. C'est son métier, non ?

Donc je mets le cap sur la maison située à quelques rues de là. albino albino albino Tout a changé. C'est bien simple, j'ai l'impression de marcher à genoux. Mes jambes ont perdu plus de 20cm Rolling Eyes  A peu près ce que les trottoirs ont gagné en hauteur, eux Exclamation Exclamation

Je suis devenue une mini Bala perdue dans un monde trop grand pour elle (instant de philo facultatif écroulé... ).

Justement, là, il faut traverser une rue. Wouaaaaahhhh ! Mais elles arrivent vers moi vachement vite les voitures cyclops Elles entrent dans mon champ de vision et sont sur moi au même moment   pale Vais jamais avoir le temps de passer, moi !
Comme j'ai quand même de la bouteille dans les rues parisiennes, je subodore une légère distorsion entre les yeux et le cerveau   Suspect donc, je remonte les carreaux sur le front avant de me lancer.

OUF ! Tout est effectivement normal. Je m'apprête donc à filer vers le trottoir d'en face en toute sécurité. Laughing

C'est là que je commets une erreur : je baisse la tête pour regarder où je mets les pieds (Paris...Trou plein de traîtrise... Cacas chiens... et toussa). Les binocles, suivent le mouvement et me retombent devant les yeux. Le caniveau se rapproche à toute allure et PAF ça y est, je le vois maintenant de près M.Vert De très très près. M.Vert
 
Je me vautre aussi dans le ridicule, car le Parisien étant serviable M.Vert, y'en a plusieurs qui se précipitent (en se bidonnant) pour m'aider à me relever. Et là, je leur dis, comme une crétine : " Pas grave, c'est juste que j'ai mes lunettes ! " Pogo


Bon, la suite un peu plus tard  parce que là j'entends d'ici gargouiller l'estomac de l'autre binoclard (Môssieur pour ceux qui n'auraient pas suivi rigole )
Revenir en haut Aller en bas
léni

avatar

Messages : 10700
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 51
Localisation : Breizhonie

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 12:42

rigole ..Manque plus que la vidéo


Revenir en haut Aller en bas
mabeille

avatar

Messages : 5209
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 50
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 13:34

et nous voila tous dans Paris, en balade avec Baladina, plies en deux de rire écroulé... écroulé... écroulé...
merci pour ce moment qui fait du bien
Revenir en haut Aller en bas
krapette

avatar

Messages : 7063
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 14:04

écroulé... écroulé... écroulé... excellente histoire, on s'y croit vraiment....vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Petite Souris
Admin
avatar

Messages : 13000
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 60
Localisation : Naninne/Belgique

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 15:55

J'ai fait le film dans ma tête... écroulé... écroulé... écroulé...

Encore Bala bisou bisou bisou

_________________
"C'est impossible dit la Fierté
C'est risqué, dit l'Expérience
C'es sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur."

William Arthur Ward
Revenir en haut Aller en bas
http://souricette.forumactif.com
JeanClown

avatar

Messages : 7118
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 63
Localisation : 01- l'Ain ;)

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 18:14

je comprends mieux pourquoi ma femme m'a regardé d'un drôle d'air après que je lui ai suggéré de porter des lunettes doubles foyers...
... et qu'elle m'ait écouté

elle a du penser à une tentative de m'en débarrasser
Revenir en haut Aller en bas
Baladina

avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 18:59

C'est aussi parce que j'avais "mes" lunettes que, après avoir tenté en vain d'entrer dans un couloir voisin, j'ai grimpé mes 3 étages à 4 pattes pour prendre moins de risques (la voisine que j'ai croisée ne m'a d'ailleurs plus jamais adressé la parole Embarassed ) puis que j'ai mis un bon quart d'heure à faire coïncider le trou de la serrure avec la clef.

Une fois la porte refermée, j'avoue humblement avoir abandonné. J'ai baissé les bras. Je n'ai pas eu de courage. J'ai été veule et lâche : j'ai rangé les lunettes dans leur étui, l'étui dans un sac (usagé), le sac dans un carton et le carton à la cave cheers

Quelques années plus tard, bye bye Paris et... bonjour la Provence Youhou Krapette Krapette

La Provence et son soleil. Eblouissant soleil ! M.Vert
La Provence sans métro. La Provence et son jour qui tombe, sans espoir de se relever avant le lendemain, aussi vite qu'ailleurs, surtout en hiver M.Vert

J'ai vite abandonné l'idée de conduire les yeux fermés. Donc, une unique option : l'ophtalmo lol! ...qui me prescrit...des lunettes M.Vert
Et zou.... Chez l'opticien qui me file des lunettes de vue et gratos (ben voyons) des lunettes de soleil....

Là, répétition du  " C'est tout à fait NORMAL !" juste avant que je renverse un présentoir M.Vert

Les lunettes de soleil, par contre : p a r f a i t !! Faut juste que je les ôte dans les escaliers, quand je marche sur un terrain qui n'est pas aussi lisse qu'une table de billard  et, surtout, quand je tente de sauter pour éviter un obstacle ou un trou (une flaque d'eau par exemple M.Vert  Exclamation )


Quelques années passent et... je vois de moins en moins bien. Surtout de près. Je vous passe les péripéties. Juste un petit point sur la situation actuelle :

- Une paire de lunettes (fidèles depuis 10 ans au moins) ; dans mon sac à main en cas de conduite de nuit.
- Une paire (10 ans aussi, jolie monture rouge Razz ) pour lire au lit ; dans leur étui, sur la table de chevet.
- Une autre paire (très vilaine mais légère) pour l'ordi ; peuvent être n'importe où  No  mais toujours hors d'un étui perdu depuis longtemps
- Une paire pour voir de très près tongue (achat compulsif après avoir raté 10 coils coup sur coup et loupé un liseré de rattrapage sur un vieux meuble) ;  dans leur étui dans le tiroir du bureau tellement j'ai peur de les perdre ; problème : ne pense jamais à les utiliser quand j'en ai besoin  M.Vert
- Une paire de lunettes de vue "normales" ; dans un étui que je ne reconnais même pas et que je confonds régulièrement avec le premier qui me tombe sous la main. Souvent (toujours ?) un qui appartient à Môssieur ...ce qui a le don d'énerver ce dernier, Rolling Eyes surtout quand j'embarque le tout au fond de mon sac et le laisse, lui,  quasi inopérant pour quoique que ce soit durant mon absence.

Généralement, le rappel vient via la sonnerie du mobile :
- T'as rien remarqué pour tes lunettes ?
- Nan.
- Tu les as mises ????
- Nan.
- Alors pourquoi tu les as prises ????
- Sais pas ! Les mets jamais tongue !
- Tu te balades avec mes lunettes !!!!
- Euh...... T'es sûr ???
-***@@@@#####!!!!

- Une paire de lunette de soleil qui ne quittent mon nez qu'à mon insu ; peuvent être et sont absolument n'importe où : temps passé à les chercher = considérable !


Voilà. Ca c'était la situation jusqu'à hier après-midi.

En effet, il y un mois environ, je fus lasse d'entendre M. Bala pester qu'il n'y voyait plus rien, que sa vue avait changé et que ses binocles feraient bien d'en faire autant avant qu'il ne les écrase à coups de marteau rageurs (D'ailleurs écroulé... je le soupçonne d'avoir raté son coup il y a quelques jours... lorsqu'il est remonté du garage en se tenant un doigt visiblement douloureux et en réclamant de l'arnica tout de suite, immédiatement , aïeeeeuuuh que ça peut faire mal !!!). J'ai donc pris rendez-vous chez un ophtalmo pour lui et...pour moi car, avouons-le, quand je force pour lire ou que je fixe l'ordi trop longtemps (sans les lunettes) ben je pleure (pas encore de douleur mais ça pourrait venir rigole ) et j'ai de plus en plus tendance à prendre l'allure folle d'un lapin russe.

Moi, je voulais changer mes lunettes de soleil dont le traitement se délite de plus en plus ce qui me fait croire qu'il neige en plein midi débile  C'est tout, rien de plus, rien de moins.

L'opthalmo me rétorque donc : "je vous fais une ordonnance pour des lunettes normales. Des verres progressifs , non ? Ce sera beaucoup mieux. Sans aucun doute. Puis vous verrez avec l'opticien pour les verres solaires !"

J'ai préféré la boucler car déjà, j'avais oublié mes lunettes de vue pour qu'elle les examine et voit les corrections appliquées. Ensuite, j'ai trouvé malin de lui expliquer que cela n'avait pas d'importance car "je ne les mettais jamais "

Là j'ai nettement remarqué que la sauce commençait à bien prendre chez Môssieur fulmine

Alors... je n'ai rien dit embarrassé Pas élevé la moindre protestation.

Et ce sont les raisons pour lesquelles, hier après-midi, je me suis retrouvée assise à côté de M. Bala (trop content, lui ) en train d'essayer une nouvelle paire de binocles geek

Oupsss ! Houlala ! Comment ça ?? Si je peux lire les petites lettres là, sur la planchette ? Euh ! Ah oouiiii, AVEC les lunettes ? (M. Bala Rolling Eyes Evil or Very Mad ) Euh... Attendez! Ah oui : "Le ventre de mes kèkchoses et les fesses de mon optoo". Dites, c'est glauque la prose-là Shocked

Raaahhhh ! Pour lire, faut que je baisse les yeux mais pas la tête ??? Pis faut pas que je regarde par-dessus les verres pour vous voir vous ???

Bon, au moins je vais aller me regarder dans une glace pour voir si je me reconnais  M.Vert ! Je me lève. Un instant, je  dois avoir l'air vraiment hagard car elle me dit (devinez quoi rigole !!!!) :

 " C'est tout à fait NORMAL !"

Nonobstant la remarque et quoique j'en pense rigole je file vers le grand miroir situé à quelques mètres. Je marche précautionneusement et fait vraiment attention en contournant largement les présentoirs sur mon chemin. Un coup d'œil à l'individu enlunetté en face de moi et je fais demi-tour, toujours sous tension extrême... émo

Arrivée à ma chaise, la tension tombe. Evidemment. Moi aussi, je tombe. Parce que la maudite chaise a des roulettes et que j'ai mal visé avec ces carreaux de malheur !!!

( fulmine M. Bala   fulmine )


 " C'est tout à fait NORMAL ! Il faut vous habituer (il y aurait intérêt, oui, et très vite pour mon intégrité physique M.Vert ). Mette-les demain matin, dès votre lever (Ouaip! Je sens que je vais me payer une grosse grasse matinée de 24 H, moi M.Vert ) et revenez me voir si quelque chose ne va pas (Euh, ce serait pas plus simple que je reste là jusqu'à votre retour, lundi ? M.Vert )".

Alors, à la sortie, M. Bala me regarde d'un air rogue et gronde : "Tu remets tes vieilles lunettes de soleil alors que tu viens d'en acheter une paire ????"

Ben oui, car comme nous sommes venus séparément, j'ai comme une méfiance pour sortir ma tite voiture de son emplacement exigu et entouré de plein d'autres voitures qui ne m'ont rien fait ! Evil or Very Mad

Après, j'ai été obligée de renverser mon sac à main sur le capot de ma bagnole pour chercher ma clef . J'aurais pas du. Parce que toutes les lignes du capot de ma C1 sont courbes. Pas un cm2 n'est droit bounce ... Après avoir ramassé tout le contenu du sac par terre, j'ai du me rendre à l'évidence : j'avais oublié ma clef dans le magasin. Comme j'avais honte (Merci, M. Bala Evil or Very Mad ), j'ai mis mes vieilles lunettes de soleil dans une poche avant de retourner chez l'opticien. Et, comme dans ces cas-là, je ne mégote jamais dans la demi mesure, je me suis assise dessus en remontant dans Titine ... no comment

Alors, depuis ce matin, j'en suis à :

Une grosse mare de café par terre, à côté du lave-vaisselle, un message raté sur un autre fil (j'suis sûre que c'est les binocles Rolling Eyes ) un gros morceau de la pâtée du chien qui a atterri sous un meuble au lieu de rester sagement dans la boîte, une louchée de gratin de pâtes sur la nappe et une tache dont j'ignore l'origine sur mon jean préféré Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil no comment



Plein de bisous les Loulous bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou
Revenir en haut Aller en bas
Petite Souris
Admin
avatar

Messages : 13000
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 60
Localisation : Naninne/Belgique

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 19:02

Je succule...un peu de douceur dans ce monde de brutes écroulé... écroulé... écroulé... bisou

_________________
"C'est impossible dit la Fierté
C'est risqué, dit l'Expérience
C'es sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur."

William Arthur Ward
Revenir en haut Aller en bas
http://souricette.forumactif.com
krapette

avatar

Messages : 7063
Date d'inscription : 13/10/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 19:06

Pô graf ma Bala, on t'aime comme tu es nous, avec ou sans lunettes écroulé... écroulé... écroulé... écroulé... ne change surtout pas bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou
Revenir en haut Aller en bas
Petite Souris
Admin
avatar

Messages : 13000
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 60
Localisation : Naninne/Belgique

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 19:12

Tu fais un trou dans le jean...(c'est à la mode écroulé... )

_________________
"C'est impossible dit la Fierté
C'est risqué, dit l'Expérience
C'es sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur."

William Arthur Ward
Revenir en haut Aller en bas
http://souricette.forumactif.com
mabeille

avatar

Messages : 5209
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 50
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 19:29

Vive toi
Je te jure, si tu n'existais pas, faudrait t'inventer, mais personne n'y arriverait
Merci pour le fou-rire bisou bisou bisou
Revenir en haut Aller en bas
JeanClown

avatar

Messages : 7118
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 63
Localisation : 01- l'Ain ;)

MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   Dim 13 Nov - 20:17

Pour toi, Dame Bala

J'ai fait tomber mes lunettes. Un homme les a ramassées. Nos doigts se sont effleurés. Il sentait bon. Soudain, mon coeur s'est mis à battre fort, très fort. J'ai pensé: c'est lui. Puis, j'ai mis mes lunettes et j'ai pensé: pas sûr.

Olivier Vouktchevitch dit Voutch (1958- )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les boulettes à Bala...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les boulettes à Bala...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les boulettes à Bala...
» Boulettes TANDOORI J'adore !!
» Boulettes de veau à la crème de champignon (ou crème de céle
» Boulettes de boeuf à la chinoise
» RAGOUT BOULETTES

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
forum KIMBDHELIRANT :: Les boulets-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: